Projection-débat / Amoureux, vos papiers!

Aimer n’est pas un délit…sauf pour les étrangers sans-papiers

« [On] considère souvent […] [les] étrangers [non européens], comme [des non-citoyens] se situant en dehors du champ d’application des droits qui vont de soi pour la plupart d’entre nous »
(A. Bayefsky)

Guidé par la volonté de lutter contre les mariages et les cohabitations de complaisance, à coup de réformes le législateur a placé certains couples belgo-étrangers dans une situation insupportable.

Si le droit de se marier et de fonder une famille est reconnu dans la Convention européenne des droits de l’homme, la pratique démontre que les étrangers sans-papiers voulant créer une communauté de vie font face à un nombre incalculable d’obstacles dressés par l’Office des étrangers, les communes et les zones de police.

Convaincue que les personnes sans-papiers sont obsédées par l’obtention d’un titre de séjour et qu’elles sont prêtes à tout pour y arriver, l’administration alimente un climat de suspicion menant à des dérives.

Certes les cas de mariages ou de cohabitations de complaisances existent, mais la situation s’est dégradée à un tel point que tout mariage dans lequel est impliqué un étranger sans-papier fait l’objet d’enquêtes interminables, de contrôles intempestifs et tatillons, de violations de domicile et de vie privée.
Malgré ces obstacles, certaines personnes ont fait le choix de rester aux côtés de leurs partenaires sans-papiers… jusqu’à ce que l’administration les sépare : d’abord, en plaçant le partenaire dans un centre fermé, sorte de prison déguisée pour les étrangers, alors qu’il n’a commis aucun délit ; puis en l’expulsant, empêchant toute communauté de vie. Tout cela pour avoir voulu officialiser un amour….

La CRER et le MRAX vous invitent à un ciné-débat sur cette thématique le mercredi 21 octobre à 18h30 à la Maison de la Paix (rue Van Elewijck 35, 1050 Ixelles).

Projection d’un documentaire sur le mouvement français “Les amoureux au ban public” suivie d’une table ronde avec: Laura Odasso (Amoureux au ban public), Julien Hardy (avocat), Mathieu Beys (juriste, auteur du livre Quels droits face à la police?) et des témoignages de couples.

En collaboration avec le SCI – Projets Internationaux

Affiche Amoureux DEF