S’engager dans une lutte efficace contre Daesh

Nous, militants de la cause antiraciste, partageons en ce moment le deuil de la population suite aux attentats de Bruxelles. Des assassins fanatiques ont semé la mort dans nos rangs. Nos pensées vont bien évidemment à l’ensemble des victimes tombées à Bruxelles-National et Malbeek ainsi qu’à leurs proches. Il est difficile de dire à ce stade si ces évènements auraient pu être évités. Ce qui est sûr c’est qu’il faut impérativement tout faire pour qu’une telle tuerie ne se reproduise pas. Après le recueillement, l’heure sera ainsi à la mobilisation. Le combat contre DAESH sera long et difficile.

Pour vaincre, il nous faudra du courage et de la lucidité. Le courage d’affronter la peur que de tels actes suscitent. Le courage de ne pas se laisser déborder par cette peur, voire par la haine, sentiments irrationnels peu contrôlables dans un tel contexte émotionnel. Au niveau du MRAX nous ne pouvons décemment en vouloir aux individus qui ont peur. Par contre, nous n’aurons de cesse de dénoncer ceux qui jouent sur les peurs pour réussir une carrière politique ou pour vendre du papier. L’instrumentalisation du drame du 22 mars par certains est indécente.

Il faudra également de la lucidité pour répondre de manière appropriée à ceux qui s’en sont pris avec une telle férocité à notre société le 22 mars dernier. Ils se considèrent comme étant en guerre contre nous et les scènes auxquelles nous avons assisté le jour des attentats peuvent le laisser penser. Nous devons toutefois nous garder d’endosser leur rhétorique. Il convient de nous préserver d’affronter l’adversaire sur le terrain dans lequel il souhaite nous entraîner, à savoir celui d’une lutte entre l’occident et le monde arabo-musulman. En leur déclarant la guerre nous donnerions du crédit à leur vision manichéenne du monde. Nous leur permettrions de mobiliser leur appareil de propagande autour d’un conflit entre les musulmans et les occidentaux. Avec un discours identitaire et victimaire bien rodé, les recruteurs pourraient convaincre encore davantage alors que ce sont les musulmans qui constituent les premières victimes de cette secte criminelle qu’est DAESH.

Le combat pour l’anéantissement de DAESH est fondamental pour les démocrates. Il implique toute une série de mesures répressives et préventives. Toutefois, il est indispensable de faire vivre aujourd’hui encore davantage les idéaux de liberté, d’égalité et de justice sociale qui nous tiennent à cœur.

Aux esprits chagrins qui ne manqueront pas de nous traiter d’idéalistes, nous rappelons le propos du Premier Ministre norvégien, Jens Stoltenberg au lendemain des attentats d’Anders Brevik qui provoquèrent la mort de plus de 70 victimes, il déclara ceci :  «J’ai un message pour celui qui nous a attaqué et pour ceux qui sont derrière tout ça: vous ne nous détruirez pas. Vous ne détruirez pas la démocratie et notre travail pour rendre le monde meilleur.» «Nous allons répondre à la terreur par plus de démocratie, plus d’ouverture et de tolérance»

Carlos Crespo

Président du MRAX