Présentation

Depuis de très nombreuses années le MRAX a développé des animations pour divers publics, en lien avec notre objet social et nos campagnes. Nos animations ont le plus souvent lieu dans des écoles, des centres culturels, des maisons de jeunes, et autres associations non scolaires. Les techniques d’animation visent à déconstruire les préjugés des participants, à mettre en évidence les amalgames, en vue de saper la base même des actes et comportements racistes. Nous accordons beaucoup d’importance à ne pas juger, mais plutôt à reconnaître ce qui est là, à chercher à comprendre la logique cachée derrière certaines craintes, préjugés et sentiments de rejets… et nous partons de là pour amener une réflexion et un changement. Se rendre compte de ses propres préjugés, c’est déjà faire une partie importante du chemin pour les dépasser. Nous proposons également dans ce secteur des formations, notamment aux enseignants, ainsi que le développement d’outils pédagogiques spécifiques. Depuis quelques années une évaluation en profondeur nous a amené à faire le constat que ce mode d’intervention classique, bien que nécessaire et fort demandé, se déployait non seulement à une échelle relativement réduite, mais reposait principalement sur les qualités et compétences des quelques permanents du MRAX, sans que ces qualités et compétences soient suffisamment répliquées et, surtout, transmissibles à une plus grande échelle. C’est pourquoi, au cours de ces dernières années, nous avons adapté notre stratégie d’action en vue de nous centrer davantage sur la mobilisation de jeunes volontaires adultes afin qu’ils puissent, après une formation, réaliser eux-mêmes des animations citoyennes auprès d’autres publics jeunes. Nous avons depuis sensiblement développé ce champ d’action destiné à encadrer ces volontaires et à organiser leur mobilisation citoyenne (séances d’information, formation à l’animation, accompagnement, évaluation et suivi sur le terrain) et ainsi démultiplier la mobilisation de volontaires.

Vous trouverez ici un document descriptif de notre pédagogie de l’antiracisme: Pédagogie antiraciste MRAX.

Nos animations ont le plus souvent lieu dans des écoles, des centres culturels, des maisons de jeunes et autres associations non scolaires. Selon les cas, nous travaillons soit sur le racisme et la xénophobie en général, soit sur un thème particulier demandé par le professeur ou le groupe.

Brochure de présentation du service: brochureanimation2014

Dans l’animation de type ‘généraliste’, nous visons à amener une compréhension et une perception de ce que sont le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Nous partons très souvent de l’histoire du mouvement antiraciste, ce qui nous permet d’ancrer notre réflexion dans le concret et de montrer que la lutte contre le racisme passe par de nombreux axes: social, juridique, d’information, de lobbying… La logique de travail des animations est basée sur la ‘pyramide du racisme’ : un premier étage, large, représente le niveau du discours : préjugés, amalgames, stéréotypes,… Le second étage concerne les faits et les actes de racisme ‘quotidien’ ou ordinaire, plus ou moins graves : insultes et, surtout, discriminations,… La pointe de la pyramide symbolise les faits les plus graves : crimes, meurtres,… jusqu’aux génocides. Pour nous attaquer au « 1er  étage », nous avons développé des techniques d’animation visant à déconstruire les préjugés des participants, mettre en évidence les amalgames, en vue de saper la base même des actes et comportements racistes. De même, tout en visant à faire prendre conscience que déjà certaines paroles « légères » ou certaines blagues tendancieuses sont le ferment de paroles ou d’actes plus graves, nous accordons beaucoup d’importance à ne pas juger, mais plutôt à reconnaître ce qui est là, à chercher à comprendre la logique cachée derrière certaines craintes, préjugés et sentiments de rejets… et nous partons de là pour amener une réflexion et un changement. Se rendre compte de ses propres préjugés, c’est déjà faire une partie importante du chemin pour les dépasser.