EUROPE FOR PEACE AND SOLIDARITY

Publié par Kouablan Francine Esther le

Buy voltaren 100mg low price in the case, the government said it has taken steps to protect the health and safety of workers. Azithromycin may not be effective in treating candidiasis when used in children and is not recommended in the management of candida mometasone cream ip price infection in people with hiv. A 2014 meta-analysis of over 1,500 patients with asthma found that those on the drug had a greater incidence of asthma attacks compared to the placebo group.

The drug adderall, a combination of amphetamine and methylphenidate, is one of the most common stimulant drugs prescribed for attention deficit hyperactivity disorder (adhd). These are referred to as gonadotropins, which help in the maturation Enid budesonid kosten of the eggs. Levitra is also used to open blood vessels that are constricting the flow of blood to the penis.

CARTE BLANCHE

Ce dimanche 27 mars, plus de nonante organisations émanant du mouvement belge pour la paix et du monde syndical manifesteront ensemble pour porter un message de paix et de solidarité face au conflit russo-ukrainien et ses conséquences humanitaires dramatiques pour l’ensemble de l’Europe. Cette action, baptisée « Europe for Peace & Solidarity », démarrera à 13h, aux abords de la gare de Bruxelles-Nord. Tous.tes les citoyen.ne.s qui veulent exprimer leur indignation face à cette guerre sont invités se mobiliser avec l’ensemble des organisations participantes.

Une condamnation unanime et un appel à la désescalade militaire

L’invasion de l’Ukraine par les forces armées russes constitue une violation grave des principes de non recours à la force, d’intégrité territoriale et de souveraineté des Etats tels que prévus par le droit international. Face à cela, l’ensemble des organisations signataires de cet évènement condamnent, avec fermeté, cet acte d’agression qui ne peut être justifié de quelque manière que ce soit. Nous demandons aux belligérants de poursuivre des négociations constructives en vue de parvenir à un cessez-le-feu immédiat accompagné d’un retrait total des forces armées russes de l’ensemble du territoire ukrainien. 

A cette fin, nous appelons notre gouvernement fédéral à mettre en œuvre toutes les mesures diplomatiques susceptibles d’aboutir à une désescalade militaire immédiate et effective. Nous rappelons que les livraisons d’armes aux combattants et aux forces armées des parties au conflit contribuent à la prolifération globale et incontrôlée des armes dans le monde. Nous considérons dès lors que seules les voies de la diplomatie et du dialogue constructif contribueront à trouver une solution pacifique à ce conflit. La Belgique et l’Union européenne doivent y contribuer activement et dans le plein respect de la primauté des Nations Unies et des principes cardinaux édictés par sa Charte.

Notre pays doit se montrer solidaire de tous.tes les réfugié.e.s

Depuis le début des hostilités le 24 février dernier, des millions de personnes ont été forcées de fuir le conflit russo-ukrainien pour trouver refuge dans certains pays de l’Union européenne. L’ensemble des personnes qui fuient les zones de combat doivent être accueillies humainement et dignement, comme tout.e réfugié.e, sans distinction de couleur de peau, de religion, de nationalité, de genre ou d’origine. Plus largement, nous rappelons à l’Etat belge ses obligations en matière d’accueil, en vertu des Conventions de Genève sur le statut de réfugié.e, et ce, pour toutes les personnes réfugiées ou migrantes, d’où qu’elles proviennent.

Investir dans le social est plus que jamais une nécessité 

Nous sommes également préoccupés par les conséquences sociales et économiques de la guerre, qui entraînent un problème de sécurité d’approvisionnement des biens énergétiques et de première nécessité, la hausse des prix de l’énergie et des produits alimentaires, de l’inflation, du chômage. De nombreux travailleurs et bénéficiaires de prestations sociales voient leur pouvoir d’achat diminuer encore. Par conséquent, nous demandons que des mesures soient prises pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables. Au lieu de procéder à des augmentations des budgets militaires (avec notamment le récent plan STAR), il faut investir davantage dans des secteurs qui en ont réellement besoin : la protection sociale, les services publics, la transition énergétique, la justice climatique, l’environnement et les soins de santé.

Une Europe plus sûre dans un monde dénucléarisé

La construction d’une Europe où l’ensemble des populations pourront se sentir en sécurité, sans menace, sans conflit, ne sera possible que par le biais du multilatéralisme et du dialogue constructif. Dans cette optique, et en tirant les leçons des erreurs du passé, nos gouvernements doivent travailler à développer une nouvelle architecture de sécurité basée sur le principe de sécurité commune, indépendante des structures militaires et qui engloberait l’ensemble des Etats européens.

De plus, nous demandons à la Belgique de se débarrasser de l’arsenal nucléaire étasunien présent sur son territoire dans les plus brefs délais. En participant au « partage du fardeau nucléaire » au sein de l’OTAN et en ne prenant pas les mesures nécessaires au démantèlement de cet arsenal nucléaire, la Belgique contrevient au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires de 1970 (TNP). Le gouvernement fédéral doit dès lors entreprendre tous les efforts nécessaires pour respecter les obligations qui découlent du TNP, et dans son prolongement, signer et ratifier le nouveau Traité des Nations Unies pour l’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Plus globalement, nous demandons l’élimination des armes nucléaires de la surface de la Terre.

La démocratie doit demeurer notre boussole

En période de crise, les valeurs démocratiques essentielles à notre société doivent demeurer la boussole qui guide l’action de nos gouvernants. C’est pourquoi, nous demandons au gouvernement fédéral de continuer à faire vivre le débat parlementaire et démocratique, et de veiller à préserver partout, et en toutes circonstances, la liberté d’expression et la pluralité des discours. Nous sommes également solidaires de tous les défenseu.ses.rs de la paix qui, à travers le monde, manifestent leur opposition à la guerre, subissant parfois répression et atteintes à leur sécurité individuelle. Notre objectif est de mettre en lien les citoyens, les travailleurs et les peuples de tous les pays dans leurs luttes pour la paix, la démocratie et le progrès social. Le monde entier est notre maison.

Organisations signataires :

11.11.11, Aardewerk, ABVV/FGTB, ABVV West-Vlaanderen, ACOD-LRB Brussel / CGSP-ALR Bruxelles, CSC-ACV, Agir pour la Paix, Algemene Centrale ABVV/FGTB Centrale Générale, ALS (Actief Linkse Studenten)/EGA (Etudiants de Gauche Actifs), Amitié Sans Frontières – Vriendschap Zonder Grenzen, Ander Europa, Apriamo i porti, ARCI Bruxelles, Arktos, Association Culturelle Joseph Jacquemotte, ATD Vierde Wereld België / ATD Quart Monde Belgique, Attac Bruxelles, Belgische Coalitie tegen kernwapens/Coalition Belges contre les Armes Nucléaires, Belgische Coalitie Stop Uraniumwapens, Beweging.net, Boerenforum, Broederlijk Delen, Campagne ROSA, CASI-UO ASBL, vzw CATAPA, CBSPS, CM, Climaxi vzw, CNAPD, CNCD-11.11.11, Collecti.e.f 8 maars Antwerpen, Collecti.e.f 8 Maars Sint-Niklaas, Comac, La Commission Justice et Paix, Cultura Contro Camorra, Ecolo J, Emergency Belgium, Etopia, Extinction Rebellion, FairFin, La Fédération des étudiant·e·s francophones, Femma!, Filef nouvelles migrations, Forum Nord Sud, FOS – Socialistische Solidariteit, Geneeskunde voor het Volk, GIR, Globelink, Greenpeace Belgium, Groep Intro, Grootouders voor het Klimaat, Hand in Hand tegen racisme vzw, Hart boven Hard, Invisibili in Movimento, Intal, Internationaal Comité, Intersex Belgium, Jai Jagat Belgique, Jeunes CSC, KAJ, Käthe Kollwitz Collectief, KWB, LEF-FGE, Leuvense Vredesbeweging, Louis Paul Boonkring (Brussel), Masereelfonds, Medeber Teatro, Mikpunt, Missio, MOC, Mouvement Chrétien Pour la Paix, MRAX, MWB FGTB (Méttalos), Okra, Palestina Solidariteit, Pasar, Pax Christi Vlaanderen, Quinoa asbl, RedFox, Samana, Sant’Egidio, SCI Projets Internationaux, Socialistische Mutualiteiten, Solsoc, Stream Media, TDSO vzw, Trias ngo, Uitgeverij EPO, Victoria Deluxe, Viva Salud, Vluchtelingenwerk Vlaanderen, Vrede vzw, Vredesactie, Vredeshuis Aalst, Welzijnszorg, WSM.

Contact presse :

Mathieu Saïfi, chargé de recherche et de plaidoyer à la CNAPD

Tél : 0479.31.28.41

Email : mathieu.saifi@cnapd.be

Catégories : Carte blanche