Qui tache qui ?

Pour ceux qui l’ignoreraient, le Mrax a été plusieurs fois mis en cause dans une émission politique de Radio Judaïca, Leurres de Vérité, pour avoir notamment refusé de retirer de l’annuaire de son site un lien vers Indymedia, jugé par eux trop antisioniste. Par ailleurs, des auditeurs – juifs – nous contactent régulièrement pour s’indigner des propos anti-maghrébins (ou anti-arabes ou anti-musulmans c’est selon) qu’ils entendent trop souvent sur cette radio, autoproclamée “la voix de la communauté juive de Belgique”…

 

Du coup, après écoute de Leurres de Vérité, en effet : consternation et sidération. Les discours qu’on y retrouve n’ont souvent rien à envier à ceux d’une extrême droite de sinistre mémoire…

Primo : outre le recours habituel au dénigrement personnel, à l’injure, à la calomnie, à la généralisation et à l’amalgame, c’est souvent le registre lexical mis en œuvre que ne renierait pas l’écrivain antisémite L.-F. Céline dans ses pires pamphlets d’avant-guerre. Quelques exemples, en vrac : le “club des pourris international” auxquels appartiennent les “Juifs de cour”, ceux-là qui ne seraient même “pas des Juifs” parce que “gauchistes”, les “crocodiles de la sous-espèce des droits de l’hoministes”, les “piètres tartinables” de la “presse subsidiée” (lire : les journalistes belges), le “soi-disant arabisant Anciaux”, le “ministre de l’intérieur le socialiste Dewael” (sic !) – pourtant VLD, Patrick Dewael – tous socialistes ? Cherchez la filiation intellectuelle…

Secundo : l’islamophobie, et le racisme à peine masqué des animateurs, chroniqueurs et intervenants, tel ce duo avec Rudy Bogaerts , invité habituel de l’émission qui, au lendemain des élections, s’inquiète de ce que le PS, vainqueur à Bruxelles, soit composé pour moitié de “folles”, pour l’autre de “Maghrébins”, lesquels, accusés collectivement d’”attendre leur heure” sont clairement “prêt à tuer” une fois qu’ils seront devenus majoritaires… ce qui ne saurait tarder (RJ 14/06/04).

Radio Judaïca ( 14/06/04). ANIMATEUR : – On a vu dans les rues de Bruxelles le soir des élections des Maghrébins – ou des Belges d’origine maghrébine scander des slogans tels ’on a gagné, on a gagné’ avec des drapeaux du PS… RUDY BOGAERTS : – Mais oui parce qu’ils savent très bien ce qu’ils veulent… pour l’instant ils se taisent hein, parce qu’ils ont peur qu’un père Ubu leur dise ’qu’est-ce que vous pensez de la sodomie, et de l’adoption d’enfants homos ?’ et que là ils disent ’on les tue, on les pend, on les décapite…’ Et donc, rien… Mais on sent bien qu’ils le pensent, c’est logique…

Radio Judaïca, même jour… RUDY BOGAERTS : – Il y a Bruxelles un très grand nombre d’élus maghrébins, donc le vers est dans le fruit et, un jour proche, ces gens vont dire ce qu’il pensent réellement, ils vont créer leur propre parti parce qu’ils ne peuvent pas rester dans le PS avec Di Rupo et toutes les folles qu’il y a là, qui parlent de mariage homo et qui se promènent avec les seins en plein air, donc il est clair que c’est inconcevable mais pour le moment ils profitent du système… ANIMATEUR : – C’est leur plate-forme… RUDY BOGAERTS : – Oui. Bien sûr et le PS s’y prête parfaitement parce que ça leur donne des voix… parce qu’il ne faut pas oublier que Bruxelles est un cas unique au monde : les Français, les Allemands ont gagné un peu de temps en parquant leurs immigrés dans des cités… (…) Une marocaine a six gosses à Bruxelles alors qu’au Maroc elle n’en a que trois… et donc il est clair que la natalité est une arme… ANIMATEUR : – Donc c’est délibérément la mainmise sur la Belgique en premier lieu ? RUDY BOGAERTS : Ben… sur Bruxelles, c’est inévitable…

Tertio, mais cela relève sans doute ici de la liberté d’opinion et d’une mémoire singulièrement déficiente (pour ne pas dire d’imbécillité caractérisée) : le refus répété de voir dans la montée du Vlaams Blok et du FN un phénomène “effrayant en soi”. Ainsi un certain monsieur Samuel qui, lors de la dernière de la saison, émet cette considération, particulièrement ahurissante sur les ondes d’une radio juive, avec pourtant approbation générale dans le studio : “la seule extrême droite dangereuse parle arabe” (RJ 28-06-04) .

Sur la proximité des extrêmes pourtant, dialogue édifiant entre deux animateurs (RJ 16/06/03, retranscription par Desinfo.be) : RAFI YERUSHALMI : – On a parlé beaucoup d’Abou Jaja (sic), eh bien Abou Jaja ne m’énerve pas. Parce que Abou Jaja, c’est un musulman, il a des idées peut-être extrêmes, il est un peu fanatique, un peu zinzin, il ne nous aime pas du tout, je n’ai aucune sympathie pour lui mais pour moi, Abou Jaja, c’est pas l’ennemi. ALAIN TASTIEL : – Il fait son boulot… RAFI YERUSHALMI : – Il fait son boulot (…) Abou Jaja ne me dérange pas. On parle d’Elio Diruppo (resic), Elio Diruppo, c’est vrai, ça c’est un type qui me débecte (…)

Enfin et plus généralement : des émissions qui tendent à donner une idée pour le moins apocalyptique de la situation des Européens juifs, annonçant par exemple, suite à l’agression de Wilrijk, l’ouverture de la “saison de la chasse aux Juifs” (sic), lesquels seraient devenus désormais “la mouche des nouveaux boches” (resic ), sous-entendant lourdement au passage la complicité passive des autorités, avec, comme résultat, des auditeurs hystériques qui interviennent sur l’antenne pour appeler à fuir ou à s’insurger (RJ 28-06-04). Bref des émissions qui jouent sciemment la stratégie de la terreur au sein même de ” leur communauté “. Des émissions qui incitent au repli identitaire et à la haine de tout ce qui n’est pas juif, puisque tout qui n’est pas juif y est par eux déclaré, répété, et martelé antisémite …

Si l’urgence actuelle nous concernant tous est de réfléchir à ce qui nourrit l’antisémitisme ici et maintenant, pour le combattre ici et maintenant, c’est-à-dire en Belgique (et non au Moyen-Orient), les questions qui méritent d’être soulevées ici et maintenant sont les suivantes :

Comment les responsables d’une radio qui s’autoproclame “la voix de la communauté juive de Belgique” peuvent-ils tolérer des propos aussi irresponsables sur des antennes pourtant normalement dévolues à la ” lutte contre l’antisémitisme, le racisme et l’antisionisme ” (sic) ?

Comment les responsables d’une radio qui s’autoproclame “la voix de la communauté juive de Belgique” peuvent-ils méconnaître l’impact désastreux qu’auront, inévitablement, de tels propos sur l’auditeur non averti du cadre dans lequel il tombe – c’est-à-dire une émission polémiste, satirique, et surtout, surtout, qui ne représente la voix que d’une infime petite partie – osons les mots : fascisante et raciste – de ladite “communauté”, dont elle confisque sans vergogne la parole ?

Dans quel sombre jeu suicidaire ces (ir)responsables jouent-ils !???

A l’heure où l’on entend de partout demander avec insistance aux responsables (ou prescripteurs ou leaders d’opinion ou porte-parole c’est selon) de la (ou des) communauté(s) musulmane(s) qu’ils se démarquent clairement et fermement des actes crapuleux commis par certains marginaux de leurs membres, il nous paraît pour le moins pertinent d’appeler, dans le même mouvement, les démocrates juifs de quelque courant politique qu’ils soient à condamner tout aussi clairement et collectivement la persistance d’une émission aussi nauséabonde dans l’espace public…

L’objectif de Leurres de vérité, comme annoncé dans l’indicatif de l’émission, serait de “dénoncer ceux, individus ou institutions, qui salissent l’image de la communauté juive”… ?

Pitié pour elle…

Indymedia : Réseau proposant des sites d’infos tendance altermondialiste, donc fort centré dans l’antiracisme, les luttes pour les droits des sans papiers (NB : ce qui nous semble justifier sa présence dans l’annuaire du Mrax), mais site qui a le tort, pour le chroniqueur de cette émission, de publier également des contributions très critiques envers la politique d’Israël (NB : et parfois tendancieuses, ce qui justifie l’avertissement ajouté dans l’annuaire du Mrax).,