Plus que jamais soyons vigilants face au radicalisme violent

La crise économique et les frustrations qu’elle engendre sont les premières responsables de la radicalisation violente chez les jeunes. Cependant, le radicalisme est dangereux pour la société toute entière. La vigilance s’impose. Des mesures concrètes doivent être prises au plus vite.

Un numéro vert gratuit 24h sur 24 doit être disponible.

Cette ligne sera une arme de prévention efficace contre la radicalisation des jeunes.

Si dans votre entourage, dans votre voisinage ou sur vos réseaux sociaux, vous constatez des signes de radicalisation violente, signalez le aux autorités sans tarder.

Quels sont les signes alarmants?

– Quelqu’un d’apparence normal se met soudainement à cracher sa haine des noirs, des arabes, des juifs, des musulmans… sur les sites des journaux en ligne.

– Il/ elle s’étrangle de rage parce qu’un site culinaire met en ligne une recette spéciale ramadan.

– Il\ elle parle d’invasion et ne fait preuve d’aucune empathie par rapport aux migrants morts en mer.

– Il\elle imagine que l’Europe est en voie d’islamisation ou que la race blanche est en danger.

Ces signes ne trompent pas, cette personne est en voie de radicalisation. Elle peut être dangereuse et doit être signalée à la police. Les événements de Charleston l’ont montré, un jeune blanc apparemment sans histoire, peut s’avérer extrêmement dangereux quand il est aliéné par ce genre d’idées.

Tous les blancs ne sont bien entendu pas responsables. Certains se sont d’ailleurs désolidarisés. Très peu il faut cependant l’admettre. Et aucun gouvernement. ce qui montre à quel point cette type d’idées est répandu partout dans le monde.

Plus que jamais nous devons être unis contre la radicalisation violente. Nous sommes tous Charleston.

Toute ressemblance avec d’autres discours ou déclarations est purement fortuite.

Selma Benkhelifa, avocate et administratrice au MRAX.