La Cour de Justice de l’Union Européenne condamne des milliers de migrants à la noyade

La CJUE s’est prononcée en faveur du Gouvernement fédéral belge qui refuse de délivrer des visas humanitaires à deux familles syriennes.

La Cour approuve ainsi le raisonnement cynique de la Belgique – et d’autres États européens – sur ce dossier : favoriser les voies d’immigration illégales et mortelles afin de limiter le nombre de réfugiés arrivant en vie sur le territoire européen.

La vraie question dans ce dossier était en effet de savoir si notre projet européen était prêt à assumer ce qu’il prétend être, un progrès démocratique au cœur des enjeux internationaux.

Dans le contexte actuel, cette décision est donc un message clair à tous ceux qui espèrent trouver refuge en Europe : les calculs électoraux à des fins de stratégies politiques populistes de ceux qui nous gouvernement, et qui se donnent les moyens pour mettre une pression indécente sur le pouvoir judiciaire en allant jusqu’à refuser d’appliquer ses décisions, priment sur toute considération humanitaire.

À l’exception de Théo Francken, les seuls à se réjouir de cette décision sont les passeurs et les trafiquants d’êtres humains dont le business sordide pourra continuer.

Un tel arrêt ne fera qu’alimenter le cimetière migratoire qu’est devenue la Méditerranée.

Carlos Crespo – Président du MRAX