Campagne européenne de Situation Testing

De janvier à avril 2016, le Mouvement Antiraciste Européen – EGAM a conduit dans neuf pays la campagne européenne de Situation Testing pour évaluer le degré des discriminations raciales sur le marché du travail.

Les résultats, présentés dans le graphique ci-dessous, indiquent des pics alarmants :

infographic FR - levels of racial discrimination

Les discriminations raciales sont illégales et constituent une rupture fondamentale avec les valeurs centrales d’égalité et de liberté sensées résider au cœur de nos démocraties.

Dans un contexte de crise sociale, elles compliquent considérablement pour certains individus la recherche d’emploi en raison de leurs origines, les poussant irrémédiablement en marge de nos sociétés : une situation qui leur est d’ailleurs souvent reprochée de façon perverse.

Ces résultats, bien qu’élevés, ne sont pas entièrement une surprise dans la mesure où le racisme s’est développé avec une permissivité croissante au niveau politique dans toute l’Europe au cours des dernières années. Cela est le fait de certains leaders d’opinion aussi bien que de la population globale, et a été accru par le fait que les actions de la société civile et des institutions européennes et nationales n’aient pas été assez fermes pour lutter contre ce phénomène.

Quelles que soient nos positions, il est de notre responsabilité d’agir pour rendre nos sociétés plus justes.

Par conséquent, l’EGAM encourage vivement les différents acteurs concernés à agir activement des manières suivantes :

 

Pour les ONGs :

  • Lancer des campagnes anti-discriminations, par exemple en recourant aux Testing.
  • Porter plainte contre les individus et institutions responsables des discriminations.
  • Constituer des départements anti-discriminations afin de soutenir les victimes.
  • Eduquer à l’anti-discrimination, par des moyens éducatifs aussi bien formels qu’informels.

 

Pour les autorités locales et nationales :

  • Financer les ONG afin qu’elles mènent des campagnes anti-discrimination.
  • Exclure des appels d’offres les entreprises condamnées pour discrimination.
  • Organiser des sessions de formation à l’anti-discrimination pour les fonctionnaires, particulièrement concernant les autorités judiciaires et la police.
  • Pour les gouvernements, adopter des politiques pénales incitant les tribunaux à considérer avec beaucoup d’attention les cas de discrimination.

 

Pour les entreprises :

  • Organiser des sessions de formation à l’anti-discrimination pour leurs employés.
  • Financer les ONG afin qu’elles puissent réaliser des campagnes de Situation Testing en leur sein.

 

Pour les parlements :

  • Adopter, quand ce n’est pas déjà le cas, des lois reconnaissant les Testing comme preuves de discrimination devant les tribunaux, ainsi que des lois anti-discrimination renforcées.

 

Pour les Institutions européennes :

  • Financer les ONG afin qu’elles mènent des campagnes anti-discrimination.
  • Demander aux Etats de proposer et appliquer des stratégies claires de lutte contre les discriminations raciales, suivant le modèle de la Stratégie nationale pour l’intégration des Roms,
  • De conditionner l’attribution des subventions européennes aux Etats au sérieux de leurs actions pour la lutte contre les discriminations raciales et d’exclure des demandes de subventions les entreprises condamnées pour discrimination.

Contact :

Christopher Metz, Chef de projet

Téléphone : +33783312847 / Email : tophermetz@live.co.uk

La campagne européenne de Situation Testing portant sur les discriminations raciales sur le marché du travail a été effectuée par l’EGAM, avec la participation des organisations suivantes : ZARA (Autriche), Mrax (Belgique), Bulgarian Helsinki Committee (Bulgarie), Czech Helsinki Committee (République Tchèque), SOS Mod Racism (Danemark), SOS Racisme (France), Amadeu Antonio Stiftung (Allemagne), Netzwerk Rassismus-und Diskriminierungsfreies Bayern e.V. (Allemagne), SOS Razzismo (Italie), Youth Initiative for Human Rights Kosovo (Kosovo), Civic Alliance (Monténégro), Youth Initiative for Human Rights Serbia (Serbie), Ekvilib Institute (Slovénie), Malmo Mot Diskriminering (Suède), IHD – Human Rights Association (Turquie), The Institute of Partnership and Sustainable Development (Ukraine)

 

Annexe 1 : Méthodologie

 9 pays d’Europe ont participé à la Campagne de Situation Testing 2015/16 organisée par le Mouvement Antiraciste Européen – EGAM

Préparation du matériel

Pour chaque offre de poste, deux candidatures (CV, lettres de motivations…) très similaires ont été envoyées.

La seule différence était le marqueur ethnique, reconnaissable aux noms, langues parlées et/ou photos utilisée.

 Soumission des candidatures

Les candidatures ont été soumises pour des postes à pourvoir dans le secteur privé avec une focalisation sur les postes du secteur tertiaire.

Entre chaque soumission de candidature, un délai d’au moins un jour ouvré était respecté pour un même poste afin de réduire le risque de détection. Chaque poste n’a été testé qu’une seule fois.

Dans tous les pays participants, au moins 30 séries d’applications ont été envoyées, ce qui implique qu’un minimum de 60 applications a été soumis en tout.

Enregistrement des résultats

Toutes les données collectées à partir des réponses ont été enregistrées selon les critères suivants : réponse pour le groupe majoritaire, réponse pour le groupe ciblé et résultat (discrimination ou absence de discrimination).

Traitement des résultats

Afin de déterminer le pourcentage de discriminations, tout résultat où un CV a reçu une réponse positive alors que l’autre ne recevait aucune réponse ou un rejet a été compté comme indicateur de discrimination.

Annexe 2 : Tableau des résultats

Pays Groupe cible testé pour discrimination Nombre de tests envoyés Nombre de réponses Nombre de tests indicateurs de discrimination Degré de discrimination (%)
Belgique Nord Africain 30 19 6 31.57%
Danemark Nord Africain 22 18 2 11.11%
France Nord Africain 48 19 9 47.36%
Italie Afrique subsaharienne 14* 14 8 57.14%
Kosovo Rom 30 13 9 69.23%
Serbie Rom 33 6 4 66.66%
Slovénie Rom 30 14 3 21.42%
Bosniaque 31 17 5 29.41%
Suède Afrique subsaharienne 51 16 11 68.75%
Ukraine Afrique subsaharienne 74 19 16 84.21%

*L’Italie a envoyé un total de 30 tests concernant une grande variété de groups cibles – le plus grand nombre de tests (14) a été envoyé pour un groupe cible issu d’Afrique subsaharienne


Annexe 3 : Organisations et Contacts

 Mrax, Belgique

Le Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Xénophobie (Mrax) s’adresse à trois publics : la société, les victimes de racisme et de discrimination, et les personnes responsables du racisme et de la discrimination. L’objectif du mouvement est d’instaurer l’égalité des droits, à travers les missions suivantes : réflexion, prévention, information, dénonciation, plaidoyer, action et réaction.

Contact : Nicha Mbuli

Tel: (+)32 485695963 / Email: nicha.mbuli@mrax.be

Czech Helsinki Committee, République tchèque

La mission du Czech Helsinki Committee est de protéger et de promouvoir les droits de l’homme. Les activités du Comité d’Helsinki concernent : le développement et le renforcement de la société civile, la démocratie, et le développement social. Le Comité Helsinki s’intéresse en priorité aux problèmes liés à l’égalité des chances et l’exclusion sociale, aux différentes formes de discriminations, au racisme et aux discours de haine.

Contact : Lucie Rybova

Tel: (+)420/602 646 940 / Email: lucie.rybova@helcom.cz

SOS Mod Racism, Danemark

SOS contre le Racisme travaille à promouvoir le dialogue et la compréhension entre différents peuples et déceler et combattre la discrimination et le racisme. Ses principales missions sont l’éducation, la promotion du dialogue, le contact et autre moyens non-violents pour faire tomber les mythes et les préjugés et par conséquent combattre le racisme et la xénophobie.

Contact : Jette Moller

Tel: (+)45 60633399 / Email: jette.moller@yahoo.dk

 SOS Racisme, France

SOS Racisme a une grande influence sur la société et la politique françaises. L’une de ses activités principales est de soutenir les victimes de racisme et de discrimination raciale. L’organisation apporte un soutien légal aux victimes, particulièrement aux jeunes, agit en justice pour condamner les discours de haine et les comportements racistes et discriminatoires. SOS Racisme a été la première association à utiliser les tests en situation pour mesurer l’ampleur des pratiques discriminatoires sur le marché du travail et dans les autres domaines de la société française.

Contact : Nicolas Abdel Aziz

Tel: (+)33 666409007 / Email: nicolas.abdelaziz@sos-racisme.org

 SOS Razzismo, Italie

SOS Razzismo est composé de travailleurs sociaux, de citoyens italiens et étrangers, travaillant individuellement ou collectivement, pour soutenir les valeurs de solidarité. L’organisation combat les discriminations liées à la race, l’origine, la culture, la religion, ainsi que toute forme de xénophobie et actes de violence commis contre les immigrants. L’organisation promeut la diversité à travers l’engagement et la mobilisation de toute la société travaillant ensemble contre le racisme et la discrimination.

 Contact : Nicola Natale

Tel: (+)39 3491929626 / Email: nicola.natale@poste.it

Youth Initiative for Human Rights, Kosovo

La Youth Initiative for Human Rights est un réseau régional d’organisations non-gouvernementales actif en Serbie, au Kosovo, en Croatie, au Monténégro et en Bosnie Herzégovine. Les missions de l’Initiative sont de protéger les victimes de violations des droits de l’homme, d’établir de nouvelles connections dans la région entre les générations d’après-guerre, et d’inclure les jeunes dans le processus de justice transitionnelle, en rétablissant la vérité sur les guerres en ex-Yougoslavie.

 Contact : Venera Cocaj

Tel: (+)37 744805554 / Email: venera@yihr.org

 Civic Alliance, Monténégro

La Civic Alliance contribue à l’établissement d’une société démocratique, en renforçant les capacités et en soutenant les initiatives de la société civile, en assurant la protection et la promotion des droits de l’homme et le contrôle du travail des institutions publiques. L’organisation fait aussi partie du réseau régional, qui soutient les citoyens dans la défense de leurs droits humains et civils, les aidant à surmonter les problèmes liés aux institutions, à une coopération institutionnelle insuffisante, une mauvaise interprétation des normes légales, à la lenteur des procédures et au manque de responsabilité individuelle des fonctionnaires.

 Contact : Edin Koljenovic

Tel: (+)382 69 52 10 39 / Email: edin@gamn.org

 Youth Initiative for Human Rights, Serbie

La Youth Initiative for Human Rights est un réseau régional d’organisations non-gouvernementales actif en Serbie, au Kosovo, en Croatie, au Monténégro et en Bosnie Herzégovine. Les missions de l’Initiative sont de protéger les victimes de violations des droits de l’homme, d’établir de nouvelles connections dans la région entre les générations d’après-guerre, et d’inclure les jeunes dans le processus de justice transitionnelle, en rétablissant la vérité sur les guerres en ex-Yougoslavie.

Contact : Dajana Berisavljevic

Tel: (+)381 11 30 35 145 / Email: dajana@yihr.org

Ekvilib institute, Slovénie

L’institut Ekvilib soutient les politiques et les pratiques qui contribuent à la responsabilité sociale de tous les acteurs de la société dans le développement global. L’organisation vise à augmenter le niveau de responsabilité sociale de tous les acteurs de la société, et défend les droits de l’homme, étant particulièrement consciente de l’importance de ces droits pour les individus exclus socialement.

 Contact: Petra Hartman

Tel: (+)386 14303751 / Email: petra@ekvilib.org

 Institute of Partnership and Sustainable Development, Ukraine

L’IPSD a pour but de promouvoir le développement soutenable en renforçant la coordination et l’harmonisation des éléments sociaux, économiques et environnementaux du développement. Les missions de l’organisation sont de promouvoir le partenariat, la transparence, les droits de l’homme, la paix, la civilisation, la démocratie, la société civile et l’humanité.

Contact: Olena Berezhniuk

Tel: (+)380966816241 / Email: lena_nika94@ukr.net

 Malmö Mot Diskriminering, Suède

Les missions de Malmö Mot Diskriminering – Malmo against Discrimination sont de protéger les droits de l’homme et de combattre la discrimination. L’organisation assure assistance juridique et soutien aux individus victimes de discrimination et sensibilise la société sur les droits de l’homme et les discriminations.

Contact : Karin Henrikz

Tel: (+)46 730 490 567 / Email: karin.henrikz@malmomotdiskriminering.se